Association Fort des Dunes
 
fortdesdunes
Sommaire du site  
  L'association Fort des Dunes
  Carte Image satellitaire
  l'Histoire du fort des dunes
  => L'origine de sa construction
  => L'architecture de la fortification
  => les premières affectations militaires
  => La bataille de France 1940
  => L'Occupation allemande
  => Les fusillés
  => l'après-guerre
  Les visites du fort
  la visite virtuelle
  Les recherches historiques
  les événements commémoratifs
  La bourse aux antiquites militaires
site géré par un administrateur associatif
Les fusillés
Au cours des événements qui marquèrent la Libération, les mouvements de Résistance eurent pour mission d’entraver la retraite ennemie par des actes de sabotages et de renseignements ainsi que de tenter de s’attaquer à des isolés. L’effervescence qui régnait au début du mois de septembre 1944, en raison de l’avancée des armées alliées, engendra des actions dont les conséquences furent tragiques.
Le 4 septembre 1944, à Rosendäel, un résistant décida d’intercepter un soldat de l’artillerie de marine allemande qui circulait sur le boulevard de la République. Cette tentative échoua. Le militaire allemand réussit à localiser l’habitation dans laquelle son agresseur s’était réfugié. Les autorités allemandes organisèrent le bouclage du quartier avec un déploiement de force impressionnant avant d’assaillir cette maison qui servait de cache à la Résistance locale. Un seul homme ( Yvon Miron ) évita le piège tendu par les troupes d’occupation. Les 7 autres ainsi que le père de l’un d’eux ( Marcel Reynaert ) furent arrêtés.
 




Plaque commémorative sur le lieu de l'arrestation
 
         A l’origine, internés à la Batterie de Zuydcoote où l’un d’eux ( Daniel Decroos ) avait été tué à la suite d’une tentative d’évasion, ils furent ensuite détenus au fort. Le bâtiment central du casernement possédait une prison, mais des modifications apportées à certains abris de traverse laissent à penser que les résistants furent répartis dans plusieurs geôles. Le 6 septembre à 9h15, les Allemands fusillèrent les six derniers hommes valides dans le fossé Nord à l’angle de la caponnière. L’un des résistants gravement blessé par une grenade lors de l’arrestation fut euthanasié. Les 7 corps ( ceux de Georges Claeyman, Vincent Dewaele, Henri Gadeyne, Roger et Marcel Reynaert, Robert Vangheluwe et Elysée Williaert ) furent ensuite ensevelis dans une fosse creusée au pied des remparts. Conformément aux ordres du tribunal militaire allemand, le mur d’enceinte contre lequel les fusillés avaient été adossés fut détruit. La maçonnerie s’écroula sur la sépulture des martyrs effaçant toute trace de l’exécution. (25)




La plaque comémorative sur la caponnière nord du fort
Après la libération de Dunkerque, les membres de la Résistance locale aidés par les autorités militaires françaises effectuèrent une enquête auprès des prisonniers de guerre allemands afin de retrouver le lieu d’inhumation des corps de leurs camarades. Grâce aux indications fournies par l’ancien greffier du tribunal militaire allemand, des fouilles furent organisées sur le lieu de l’exécution. Cette tâche fut accomplie par plus d’une dizaine de prisonniers de guerre exempts de travaux de construction et déblaiement pour raison de santé. Le 30 juillet 1945, au milieu des blocs de briques qu’il avait fallu détruire à l’explosif, un terrassier allemand exhuma un crâne. En élargissant les recherches, une fosse de 4 m de diamètre fut dégagée. Les 7 corps se trouvaient, là, entrelacés. L’un d’eux avait été apparemment ligoté. Le médecin légiste procéda aux constatations d’usage mais la chaux qui avait été versé sur les dépouilles rendit leur identification difficile. Après l’exhumation, les familles vinrent reconnaître les corps dans un local qui fut aménagé dans l’école Pasteur à Rosendäel. Le lundi 6 août 1945, la population rendit un hommage solennel à ses martyrs lors de la cérémonie funéraire. Le 20 août, la dépouille du résistant qui avait été abattu dans les dunes fut découverte par des militaires français chargés des recherches.





Tombes des fusillés au cimetière de Rosendaël
 
 



Les portaits des Fusillés






 
l'heure du Fort  
   
Publicité  
   
nos coordonnées  
  Association Fort des Dunes
Hôtel de Ville
330, rue Roger Salengro
59495 Lefrinckoucke
 
Aujourd'hui sont déjà 6 visiteurs (24 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Leffrinckoucke